[Téléchargez notre infographie]

Dans le contexte de la crise sanitaire COVID-19, le paiement sans contact est de plus en plus utilisé par les Français. C’est ce que montre le récent sondage Opinion Way pour VeraCash. Avec une carte ou avec un mobile, le recours à ce type de paiement se renforce au détriment de l’argent liquide ou des chèques : la crise sanitaire a agi comme un accélérateur pour la monnaie numérique. 

Une évolution importante dans l’utilisation du paiement sans contact

Pour Frédéric Micheau, directeur des études d’opinion chez OpinionWay, « plus de la moitié des utilisateurs a eu davantage recours au paiement sans contact avec la crise sanitaire ». Même si deux tiers des Français utilisaient déjà ce mode de paiement – via leur carte ou via leur mobile – avant la pandémie, c’est surtout une habitude qui s’est plus largement répandue avec la crise sanitaire. Le COVID-19 est d’ailleurs un « accélérateur » des usages : le contexte a notamment permis d’élever le plafond de paiement maximum à 50 euros, contre 30 auparavant. 

Paiement sans contact augmentation
En 2016, seulement 32% des français utilisaient le paiement sans contact contre 68% en 2020. Parmi ces 68%, ils sont 57% à déclarer y avoir eu davantage recours avec la crise sanitaire.

Des différences générationnelles qui tendent à s’estomper avec la crise sanitaire

La crise sanitaire montre aussi de quelle manière le paiement sans contact s’est largement imposé chez les utilisateurs plus âgés. Chez les plus de 65 ans par exemple, 75 % y avaient déjà recours régulièrement avant la crise sanitaire, et 62 % estiment qu’ils l’utilisent encore plus facilement depuis ces derniers mois. Les moins de 35 ans ont, au contraire, moins souvent recours au paiement sans contact : ils sont 60 % à utiliser régulièrement cette solution. 

Néanmoins, les moyens de paiement matériels restent plus souvent utilisés par les plus de 50 ans. Notamment le chèque, une habitude très française. Le sondage réalisé par OpinionWay pour VeraCash montre par exemple que les personnes âgées de plus de 50 ans avaient plus facilement l’habitude d’utiliser leur chéquier (54%) avant la crise sanitaire que les moins de 35 ans (22%).

Moyens de paiements selon tranche d'âge

La crise sanitaire, accélérateur de la monnaie numérique ? 

« La tendance était amorcée avant même le premier confinement », souligne Frédéric Micheau. Les contraintes liées à la situation sanitaire ont eu un effet d’accélération pour le paiement sans contact et le paiement via mobile.

Le paiement sans contact via mobile reste moins répandu que celui lié à la carte, mais il s’est aussi accru. Avant la crise sanitaire, un Français sur 10 y avait recours. Près de la moitié de ces utilisateurs l’ont davantage utilisé ces derniers mois, et notamment les femmes. Ces nouvelles habitudes sont adoptées au détriment d’autres modes de paiement : billets, pièces et chèques.

Pour le directeur des études d’opinion, certaines formes de monnaie numérique – le bitcoin notamment, ou d’autres cryptomonnaies – restent peu utilisées. C’est surtout l’aspect pratique et rapide du paiement sans contact qui séduit les utilisateurs.

Infographie complète

Infographie moyens de paiements

[Téléchargez notre infographie]

[Informations] L’étude « Les Français, les produits d’épargne et les moyens de paiement » réalisée pour Veracash, est destinée à comprendre et analyser le rapport que les Français entretiennent avec les différents produits d’épargne et les moyens de paiement dans la période de crise sanitaire.
Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1019 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées les 12 et 13 novembre 2020.